Chargement
0%

Hervé
DRAGUIGNAN (83300)


Bonjour à toutes et tous,
Ma foi, pourquoi défendre Ma Voix !
Comme beaucoup d'entre nous, je ne me retrouve nullement dans le fonctionnement de nos institutions et ceci depuis bien longtemps et, certainement pire encore, depuis la ré-élection de Chirac en 2002, véritable arnaque à la démocratie, qu'une fois encore les soi-disants républicains de tous poils essaient de nous refaire un remake depuis les résultats de ce 23 avril.
En effet, les 2 principaux partis, aujourd'hui, en pleine déliquescence car, sans aspiration forte, si ce n'est maintenir leurs baronnies respectives dans les privilèges monarchiques d'un pouvoir souvent anesthésié, nous ont conduit depuis 2002, à des politiques nullement concertées, souvent passées aux forceps, sans aucun respect par ailleurs du résultat du référendum sur l'Europe, et, de plus, ayant recours, sans complexe aucun au "fameux" 49.3 dans l'art de l'enfumage de masse.
Nos 2 derniers "Présidents" sans cesse en concurrence en matière d'égo et à celui qui sera le plus décomplexé des deux, ont réussi l'exploit de nous détourner de la politique car, ne l'oublions pas, le FN a toujours été pour eux une variable d'ajustement, en agitant la peur ; l'autre variable d'ajustement étant l'écologie, cette fois pour "rassurer" les citoyen(ne)s de leurs prétendues bonnes intentions.
Par de tels excès, nous, citoyen(ne)s finirions presque nous-mêmes, par être complexé(e)s ou du moins gêné(e)s de leurs postures si moquées par nos ami(e)s européen(ne)s voisin(e)s. Il est vrai que "tout peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voyous et/ou des traîtres n'est pas victime, mais devient bien complice" (G Orwell) .
J'ai eu l'occasion, par le passé, de m'investir au sein du MODEM ainsi qu'à EELV et me suis vite rendu compte là aussi de la condescendance de ces élus à l'égard de tous les bénévoles qui bossent pour eux (voir les 2 très bons articles de Quitterie de Villepin dans Médiapart).
Nous sommes, au risque de rappeler une triste banalité, dans une monarchie qui fonctionne avec des dérives oligarchiques instituées depuis bien trop longtemps par une porosité du monde des affaires et celui de nos députés et sénateurs, dont certain(e)s n'ont aucun scrupule à côtoyer les lobbies au détriment de l'intérêt collectif. Les scandales, les affaires nous parviennent sans aucune pudeur et il ne suffit plus de dire "indignez vous", le déraisonnable et le déraisonné n'ont plus de limite. Pourtant, nous aimons sans cesse nous comparer à des modèles voisins sans pour autant en analyser les racines de leur réussite, souvent prétextant comme excuse "oui, mais ce sont des "petits" pays ; or, il ne s'agit, et nous le savons tous, que de volonté ou non politique de nos dirigeant(e)s à vouloir impulser un mouvement générateur et fédérateur d'unité citoyenne, donc par opposition à la division, stratégie maintes fois utilisée dans le privé tout comme le public.
Pour exemples, nous nous étonnons des réformes réussies au début des années 2000 en Suède, que l'enseignement Finlandais est l'un, voir le meilleur au Monde, que l'Allemagne est forte car elle a un tissu de PME/PMI extrêmement fort et soutenu par les banques car la R&D y est active, que ces pays ont moins de chômage qu'en France, ont un taux de salariés syndiqués bien plus supérieur au nôtre, que l'apprentissage y est fortement développé, que les seniors y sont beaucoup plus actifs, car reconnus, dans un esprit de transfert d'expertises, que l'accession à la propriété y est souvent bien plus facile et abordable qu'en France et que, au niveau de l'écologie, malgré le soutien de l'ONU dans l'organisation de la COP21, la FRANCE demeure toujours en wagon de queue à la 16ieme position, derrière des pays plus modestes mais ayant affiché, eux, de réelles volontés d'inverser la tendance sans être pied et mains liés avec les majors de l'énergie française pro-nucléaire.
Si, lorsque je m'analyse, je me méprise et lorsque je me compare je me rassure...force est de constater que nous serions parfois en mesure de nous faire peur dans ces 2 situations alors que; paradoxalement, nous avons de réels atouts dans notre magnifique pays et des atouts bien au delà de notre activité touristique et gastronomique. Nous avons d'abord une histoire exceptionnelle, une géographie et un espace maritime, qui le sont tout autant, des chercheurs (ses)aux intelligences exceptionnelles qui finissent par s'exporter aux USA et en ASIE notamment dans l'Intelligence Artificielle, la médecine, etc...Malheureusement, nos « grands » politiciens ne « connaissent » l’entreprise que par le monde du CAC 40, lequel aurait bien tort de se priver de quelques renvois d’ascenseurs, surfant en effet entre l’incompétence des uns à s’approprier un dossier et le zèle des autres, provenant de cette pseudo élite (La France étant le seul pays a avoir une Ecole Nationale de l’Administration) à enfumer les premiers.
Or, cela ne semble nullement gêner une majorité de nos élu(e)s dont les postures, les agissements, les propos n'ont aucune place dans une démocratie digne ce nom.
La démocratie est aussi belle et fragile que du cristal et c'est donc à chacun(e) de la protéger avec pédagogie, partage, en y donnant du sens, de la réplique, car si la sécurité sans la liberté est la dictature et si la liberté sans la sécurité est l'anarchie, c'est donc aux citoyen(ne)s, comme le mouvement PIRATE en Islande, voir un Bernie Sanders aux USA ou autres comme Espagne de faire preuve de lucidité avec impertinence et bienveillance pour démoder une république à bout de souffle qui a bien besoin d'être réformée en profondeur car nous avons une partie de la classe politique au sein de députés et sénateurs totalement inaptes à défendre les intérêts collectifs pour un mieux vivre ensemble, alors qu'eux, n'auront jamais de soucis de retraite et autres contraintes que nous avons, nous.
Pour celles et ceux qui ont un peu bourlingué et/ou par leur curiosité et implication, nous avons une des classes politiques si ce n'est la classe politique la plus corrompue (des "grands" pays européens et occidentaux) alors que notre tissu recèle de 1000 talents et plus encore.
Plus que jamais, il me semble indispensable de lutter contre les dogmes et les clivages, car droite/gauche/centre ne signifie plus rien ou presque rien, c'est une chance aujourd'hui, car tous ces appareils politiques engendrent tant de querelles d'égos surdimensionnés, de passe-droits et magouilles de gestion, a point où leurs sympathisants en perdent la boussole.
Aussi, sans utopie aucune, si nous voulons redonner de la sincérité à la trilogie de nos frontons de mairies, nous devons savoir écouter, apprendre à négocier sans malveillance, savoir agréger dans les instances citoyennes des parcours de vie, des expertises de manière inter-générationnelle et inter-culturelle sans pour autant être taxés de demeurés laxistes et/ou "bisounours" afin de redonner de la noblesse à la politique mais aussi au journalisme car il est plus que temps de cesser les caricatures et les dérisions à l'égard des personnes de bonne volonté qui souhaitent anticiper, réagir, expérimenter aussi, s'investir dans une société plus dynamique, plus vertueuse, plus positive, plus apaisée car à vouloir toujours avoir raison chacun dans son coin, les partis actuels divisent bien plus qu'ils ne fédèrent autour d'un réel projet pour le pays, car sans vision et, rappelons le, souvent une fois élus, osent sans complexe argumenter "oui, effectivement "la real politic" reprend ses "droits", comment pouvons nous encore avaler de telles couleuvres !!
Est-ce alors la peur des lendemains, la peur du changement, la peur de la rébellion, la peur propagée par les médias, alors qu'en réalité par une plus grande prise de conscience nous pourrions par des moyens de boycottage du système, affaiblir réellement ce dernier.
Frédéric Lenoir, spécialiste des religions et aussi de l'approche du bonheur, constate, à regret, que des pays voisins, plus exposés à la crise depuis 2008, tels la Grèce, l'Espagne, le Portugal et l'Italie, ont malgré ces cours durs souvent téléguidés par le FMI, la BCE, etc.., ont sû faire preuve de cohésion, de fraternité et de solidarité au sein même des familles les plus touchées pour renouer l'esprit protecteur du clan face au prédateurs alors que nous, français(es) pensons échapper au souffle du boulet en se disant "cela n'arrive qu'aux autres...."; c'est bien oublier de bien troubles périodes de notre histoire.
Certains pays sont donc revenus de loin, grâce notamment à une réelle concertation de tous les protagonistes, politiciens, chefs d'entreprises, enseignants/chercheurs, syndicats, société civile...:; la France peut et doit alors être en capacité d'être à nouveau un phare de la démocratie et un acteur légitime et efficient aussi bien pour réformer les dikats imposés par l'administration européenne, laquelle castre, sclérose les meilleures volontés et idées transposables que pour revitaliser par sa diplomatie son positionnement international.
MaVoix en tant que facilitateur pédagogique et plateforme d'informations objectives pour diffuser auprès du plus grand nombre la pertinence ou l'absurdité de certaines lois, a donc toute sa légitimité dans la convergence des consciences, convergence non partisane, à l’écart d'un quelconque parti politique inféodé aux nouveaux maîtres du Monde, car il ne s'agit pas seulement de nous, mais bien, et surtout de la construction du Monde de demain que nous voulons ou non pour nos enfants, petits enfants, etc…
Merci à vous pour votre accueil et relais, que ce printemps 2017 soit, quels que soient les résultats des élections, un signe fort de renouveau démocratique, durablement et chaleureusement positif - Hervé

Modifier ma candidature